Grossesse et allaitement

Faut-il manger pour deux durant la grossesse?

Pendant la grossesse, les besoins alimentaires changent et il est primordial de maintenir une saine alimentation afin de favoriser le meilleur développement possible du fœtus, tout en préservant l’état de santé de la femme enceinte. Alors, faut-il vraiment manger pour deux pour s’assurer du bon déroulement de la grossesse?
En fait, au niveau de la quantité de nourriture à ingérer, c’est faux qu’une femme enceinte doit manger deux fois plus. Au premier trimestre de grossesse, l’embryon se forme et se développe en fœtus. Ceci requiert un minimum d’énergie et les besoins énergétiques de la femme enceinte sont similaires à ceux avant la grossesse. Cependant, la future maman risque de se sentir plus fatiguée et les nausées sont souvent présentes à ce stade la grossesse.

Quelques conseils pour diminuer les nausées
• Avant de sortir du lit, mangez quelques craquelins ou du pain sec;
• Sortir du lit lentement et ne pas faire des mouvements brusques
• Essayez de ne pas boire et manger en même temps; privilégiez l’eau ou autre boisson entre les repas plutôt;
• Évitez certains aliments qui sont plus difficiles à digérer comme les aliments trop gras ou épicés;
• Ne passez pas de longues heures sans manger et essayez plutôt de manger aux 2 à 3 heures des petits repas

Au deuxième trimestre, la croissance du bébé progresse rapidement. Les nausées s’estompent souvent durant cette
période de la grossesse mais dans approximativement 40% des cas, ces symptômes persistent. Ainsi les conseils mentionnés ci-dessus pour minimiser les nausées peuvent être poursuivis. De plus, les besoins énergétiques de la femme enceinte augmentent alors de 340 calories par jour; ce qui correspond à un verre de lait et une tranche de pain avec du beurre d’arachide.
Au troisième trimestre, le bébé grandit à une vitesse folle et le développement des poumons et du cerveau se poursuit. Les besoins énergétiques augmentent de 450 calories de plus par jour ce qui équivaut à un fruit ou un verre de lait, une portion de 3 oz de viande et 1 portion de féculent de plus (pain, pâtes, pomme de terre, quinoa, riz, etc.).
Au fur et à mesure que le bébé grandit, la femme enceinte peut éprouver de la difficulté à manger suffisamment à un repas. Ainsi, répartir son apport alimentaire tout au long de la journée en privilégiant des petits repas aux 2-3 heures pourrait être une stratégie gagnante pour rencontrer les besoins nutritionnels de la future maman et le bébé.
Par contre, au niveau de la qualité alimentaire, il est indéniable qu’il faut manger mieux pour deux! ll est important de porter une attention particulière aux protéines, acides gras essentiels, folates, fer, vitamine D, calcium, vitamine B12 et fibres alimentaires. L’état nutritionnel de la femme enceinte avant et pendant la grossesse peut réduire les risques de complications de grossesse, de malformations néonatales et de maladies chroniques chez le bébé.
Si vous voulez en apprendre plus sur quoi manger une fois que vous accouchez et que vous allaitez, lisez cet article sur le sujet ici. Bien manger pendant l’allaitement