Troubles alimentaires

L’hyperphagie boulimique : Quand vous n’êtes plus capable d’arrêter de manger

Lorsqu’on entend parler de troubles alimentaires, on pense d’emblée à l’anorexie ou la boulimie. Cependant, un autre trouble alimentaire encore plus répandu prévaut : l’hyperphagie boulimique. Bien que officiellement reconnu comme un trouble alimentaire qu’en 2015 par le DSM-5, le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, l’hyperphagie est observée depuis plusieurs années.

Les critères de diagnostic

Ce trouble est caractérisé par une rage alimentaire incontrôlable qui survient au moins une fois par semaine et ce pour une période de trois mois et plus, mais sans la présence de méthodes compensatoires tels que vomissements ou prise de laxatifs, contrairement à la boulimie.
Pour poser le diagnostic d’hyperphagie, voici les critères :
• Sentiment de perte de contrôle associé aux compulsions alimentaires

Un minimum de 3 des caractéristiques suivantes reliées aux rages alimentaires
• Manger une grosse quantité de nourriture en l’absence du signal de la faim
• Manger les aliments très rapidement (supérieur à la norme)
• Manger seul dû à un sentiment de honte relié à la prise alimentaire
• Manger jusqu’à ressentir une distorsion inconfortable et pénible au niveau abdominal
• Ressentir un dégoût de soi-même et une grande culpabilité après la rage alimentaire

Les possibles causes

Le comportement compulsif est souvent influencé par des facteurs extérieurs : anxiété, pression sociale, dépression, etc. On notera aussi l’importance de la restriction lors d’un régime qui est souvent le facteur déclencheur de ce trouble. On essaie de suivre une diète pour maigrir, et on se prive de manger tout plein d’aliments…mais on craque un jour et on avale tout ce que l’on trouve en un temps record. On se sent coupable et on enchaîne une fois de plus la restriction alimentaire… bref, un cycle qui ne finit plus.

Le traitement

Pour briser ce cercle vicieux, il est très important de cesser les régimes amaigrissants ou toute restriction car ils sont à la base de l’hyperphagie. Comme l’acte de manger peut agir comme anesthésiant pour les émotions qu’on essaye de refouler, une démarche psychothérapeutique est un point clé dans la prise en charge de l’hyperphagie. L’aide d’une nutritionniste spécialisée en trouble du comportement alimentaire est aussi primordiale pour retrouver une relation saine avec la nourriture. Voici quelques conseils de notre nutritionniste pour réduire la fréquence des compulsions alimentaires.

Nous comprenons la détresse et la souffrance qu’un tel trouble alimentaire peut engendrer et nous avons comme mission de vous aider à vous départir de cette obsession de la nourriture pour votre bien-être.